En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Veuillez lire notre PRIVACY POLICY pour en savoir plus et gérer ces paramètres.
  • Les entreprises familiales dirigent l’économie mondiale

Les entreprises familiales dirigent l’économie mondiale

Les entreprises familiales ne sont pas seulement vitales pour la puissance de l’économie belge. Elles représentent également un moteur économique pour toute l’Europe. À l’échelle planétaire, elles constituent un facteur important de croissance économique et de prospérité. Le Top 500 Family Business in the World publié par Forbes montre clairement que les entreprises familiales dirigent l’économie mondiale, tant en termes de valeur ajoutée que de création d’emplois. Elles sont très influentes partout dans le monde, bien que près de la moitié de celles figurant au Top 500 Family Business in the World soient établies en Europe occidentale. Autant d’éléments qui rendent les entreprises familiales essentielles pour l’Europe. 

« Le choix d’un modèle de gouvernance adéquat est fondamental pour une croissance internationale réussie. »

Cela fait longtemps que les sociologues considèrent la famille comme clé de voûte de notre société. Les économistes se sont récemment ralliés à ce point de vue, faisant de l’entreprise familiale en tant que forme d’entrepreneuriat un sujet de recherche scientifique de plus en plus courtisé. Y compris dans le monde académique belge. L’Université de Hasselt occupe ainsi la 3e place en Europe sur le plan de la recherche scientifique consacrée aux entreprises familiales. UHasselt développe par exemple au sein de son RCEF (Research Center for Entrepreneurship and Family Firms) un savoir-faire spécifique qui permet la mise en pratique de ses connaissances dans le domaine du financement d’entreprises (familiales) en développement. La valeur ajoutée que représentent les administrateurs externes dans les entreprises familiales y est également étudiée. Le centre de recherche renforce son expertise en matière de réglementation comptable pour les starters & PME, de business plans et d’études de faisabilité pour les starters. La problématique de la succession dans les entreprises familiales fait également l’objet de recherches.

L’entrepreneuriat familial et international

Le RCEF a lancé récemment un nouveau programme de recherche consacré à la manière dont le profil du responsable de l’entreprise familiale et le modèle de gouvernance choisi influencent la réussite (ou non) de l’entrepreneuriat à l’international. L’étude - qui durera 4 à 5 ans - constituera la base d’un modèle scientifique destiné à faciliter la réussite des entreprises familiales hors de nos frontières. Elle bénéficiera pleinement du soutien et de la collaboration de BDO. « Avec l’UHasselt, BDO cernera mieux le brin d’ADN unique des entreprises familiales belges, et l’importance de choisir le bon modèle de gouvernance », souligne Hans Wilmots pour expliquer l’objectif du partenariat. « Nous sommes convaincus que ces éléments déterminants conditionnent la façon dont une entreprise familiale franchit le pas de l’entrepreneuriat international. Grâce aux résultats de l’étude, nous espérons pouvoir proposer à terme à l’entrepreneur belge un modèle pour lui permettre d’étayer solidement son choix. »