• « Un bon conseil : connaissez vos risques. Mieux encore : connaissez les risques que vous ne voulez pas prendre. »

Gestion des risques & contrôle interne

Vos moindres faits et gestes comportent des risques sur les plans stratégique, financier, opérationnel, informatique, réglementaire, juridique, etc. Ces risques sont propres à l’entrepreneuriat. Il convient dès lors de savoir si vous voulez les éviter ou les éliminer coûte que coûte : la réponse à cette question est non. Une personne prudente n’évite pas les risques – c’est d’ailleurs impossible –, mais agit de façon réfléchie et résolue. La clé d’une gestion efficace des risques n’est pas tant l’élimination des risques que la connaissance (par vous-même et votre conseil d’administration), l’évaluation adéquate et la maîtrise de ces risques.

De l’analyse des risques au plan de risques

Il vous appartient d’amorcer le processus et de définir les risques liés à votre activité. Cette tâche n’est pas évidente pour une personne qui gère elle-même l’entreprise au quotidien. Le regard neuf d’une personne externe peut souvent déboucher sur des conclusions surprenantes. La capacité à prendre du recul constitue effectivement un avantage. Nos experts ont en outre plusieurs années d’expérience dans des entreprises diverses (en Belgique et à l’étranger) et sont dès lors à même de vous prodiguer des conseils personnalisés.

Pour l’élaboration d’une matrice de risques ou d’une heat map, par exemple, ceci permet de pondérer tous les risques et de leur attribuer une cote de probabilité. La heat map sert de base au plan de risques qui définit qui doit faire quoi et dans quel délai. Nous documentons chaque étape ou décision en détail en tenant compte de l’ampleur du risque, de l’impact potentiel et du coût des mesures de gestion.

Mesures de contrôle internes

L’objectif consiste évidemment à limiter au maximum les risques. Vous le savez : mieux vaut prévenir que guérir. Cet adage s’applique également aux mesures de contrôle interne : pour éviter qu’un risque se produise effectivement (mesure préventive) ou pour limiter au minimum l’impact d’un incident (mesure corrective). Vous pouvez imposer des contrôles internes en mettant en place des procédures claires ou en intégrant ces contrôles dans les systèmes informatiques ou ERP de votre entreprise.

Que cherchez-vous ?

  • Un conseiller expérimenté soutenu par des experts financiers, juridiques et fiscaux ;
  • Des spécialistes en analyse de risques, en gestion des risques et en contrôle interne ;
  • Des conseils pratiques adaptés à votre entreprise et non des conseils théoriques ;
  • Un plan de gestion des risques solidement documenté que vous pouvez adapter vous-même par la suite en fonction de l’évolution et de la croissance de votre entreprise ;
  • Etc.