• Non-Financial Reporting

Non-Financial Reporting

Les entreprises sont contraintes de s’investir davantage dans la création de valeur durable à long terme et doivent, dans ce cadre, tenir compte des nombreuses exigences de l’homme et de la planète.

L'évolution des exigences légales en matière de reporting dans l'UE et les futures nouvelles réglementations relatives à la divulgation d'informations non financières ne facilitent pas les choses. On attend de plus en plus des entreprises qu'elles préparent leurs rapports conformément aux normes ou aux cadres de reporting liés au développement durable (WEF/IBC, GRI, TCFD, SASB…). Néanmoins, certaines recourent à des normes développées par leur propre entreprise ou personnalisées qui ont (ou non) pour point de départ les normes existantes. Bien qu'il n'existe pas de modèle unique, les cadres fournissent des lignes directrices fondées sur des principes qui aident les entreprises à identifier les sujets à couvrir et à déterminer comment structurer et préparer les informations qu’elles publient.

Dans le paysage relativement nouveau du reporting sur le développement durable et les facteurs ESG, les entreprises s'interrogent sur le type d'informations à rapporter, ainsi que sur le lieu et la manière de les transmettre aux parties prenantes. Dans tous les cas, les rapports doivent être précis, complets et cohérents pour les investisseurs et les autres parties prenantes qui s'appuient sur ces données pour prendre leurs décisions.

 

Le reporting non financier peut être inclus dans un rapport annuel ou intermédiaire ou être publié comme un document distinct. Quelle que soit l'approche suivie, les entreprises doivent tenir compte de l'impact environnemental, social et de gouvernance à de nombreux niveaux. Un reporting peut traiter des sujets suivants :

BDO aide les entreprises à définir le bon modèle de reporting, mettre en place le processus, identifier la méthodologie la plus appropriée et les domaines à traiter, établir leurs priorités et définir les indicateurs et paramètres tout en assurant l'engagement des parties prenantes.

Au cours de cette phase, nous évaluons les outils et les processus permettant de saisir de manière efficace les données et le contenu ESG à rapporter, et fournissons également des conseils sur les cadres internationalement reconnus.

Nous assistons aussi les entreprises dans la gestion de leurs données en développant des processus et des outils permettant de collecter les données requises, les vérifier et les agréger. Nous nous assurons ensuite que les données et séquences soient interprétées, saisies et traduites correctement dans les paramètres de reporting définis.

Avec l’aide de nos experts en marketing, nous pouvons également vous aider à transformer votre rapport en une communication efficace.

Enfin, nous pouvons également comparer votre reporting ou vos performances ESG avec celui/celles d’entreprises similaires actives dans votre secteur d'activité ou toute autre bonne pratique.