• Le marché commercial des drones explose en Belgique

    Le cabinet de conseil BDO met en place une équipe d’experts pour aider les entreprises à déployer des drones d’affaires

Le marché commercial des drones explose en Belgique

20 mai 2021

Le cabinet de conseil BDO met en place une équipe d’experts pour aider les entreprises à déployer des drones d’affaires

Le cabinet de conseil BDO a constitué une équipe d’experts sur les drones. Le marché des vols de drones commerciaux est à l’aube d’une percée majeure. L’Europe a harmonisé la législation sur les drones, la technologie 5G est en route et il est possible de faire voler plusieurs drones ensemble automatiquement (essaims).  De plus en plus d’entreprises de notre pays voient les avantages économiques de l’utilisation des drones.

Les drones sont utilisés à des fins professionnelles depuis un certain temps, mais les possibilités augmentent de jour en jour. Pensez aux forces de police qui utilisent des drones dans les missions de recherche avec leur drone par exemple pour les plantations de cannabis cachés , mais demain depuis leur salle de contrôle, avec la transmission dues coordonnées GPS d’un accident, pourra envoyer le drone en reconnaissance pour cartographier le site de l’accident et envoyer les informations nécessaire à une intervention efficace.

Autre exemple, les entreprises qui ont leurs installations (panneaux solaires, climatisation, radiateurs, éoliennes, ..) et souhaitent les faire inspecter pour déceler les dommages, les fissures, les fuites.  Ils n’y  arrivent pas de manière simple actuellement  ou se trouvent dans une situation dangereuse /difficile pour les opérateurs qui doivent intervenir.   Les vols de drones effectués avec un pilote sont complétés et/ou remplacés progressivement par des drones automatiques ou autonomes (*).   Les  drones automatiques démarrent au départ de leur station d’amarrage (ou stationnement) sous le contrôle d’un logiciel de contrôle et d’un opérateur (parfois pilote) derrière un écran.  Le drone qui peut automatiquement compléter un plan de vol prédéfini avant de le retourner automatiquement à sa base pour la recharge de la batterie et le transfert de ses photos / données aux serveurs pour un traitement ultérieur par exemple.

Les possibilités et le déploiement de drones dans des environnements qui permettent le déploiement ne feront qu’augmenter, indique BDO. D’autant plus qu’à partir du second semestre de cette année, les vols sans pilote deviendront sûrs et abordables dans certaines parties de l’espace aérien (entre 50 et 120 m de haut). Les Business Cases que nous avons créés pour les clients montrent que le potentiel est réel. 

En plus des possibilités en « plein air », les drones seront également utilisés dans les espaces intérieurs.   La gestion des entrepôts et la gestion des installations grâce à l’utilisation   de drones feront également leur percée très bientôt.   L’utilisation de drones autonomes (entièrement automatiques) est possible dans les espaces intérieurs, c’est-à-dire sans supervision, opérateur ou pilote.  Les opérateurs peuvent intervenir si nécessaire mais ne sont pas nécessaires pour accompagner les vols. Nous travaillons avec un pionnier bien connu dans le monde belge et international des drones, DroneMatrix et d’autres projets et opérateurs sont également actifs dans le monde des drones autonomes intelligents.

« Nous croyons vraiment en la valeur ajoutée des drones pour les entreprises. Par exemple, un drone peut parcourir des entrepôts en à peine 10 vols pendant la nuit et inventorier les marchandises dans un grand entrepôt avec 16 000 palettes.  Les images sont converties en informations par la technologie de vision par ordinateur.  Ces informations sont destinées à la vérification du stock dans le système de gestion de l’entrepôt.  Ces informations peuvent également servir à vérifier si les marchandises ont été correctement étiquetées et si l’emballage est endommagé, etc.  

 

Ensuite, en « plein air », nous nous attendons à ce que les  ports maritimes en Belgique utilisent très bientôt la technologie des drones automatiques pour les inspections des quais, la détection de pétrole sur l’eau, les interventions rapides en cas d’accident.  Ces dernières applications nécessitent plusieurs installations ''Drone in a Box'.  Le drone est en attente à sa station de base sous la supervision de la salle de contrôle. Le drone part automatiquement vers l’emplacement demandé par l’opérateur.  Le logiciel Drone et la salle de contrôle prennent en compte tous les obstacles possibles à l’avance et en cours de mission.  « , expliqueWalter Vanherle, expert chez BDO Digital.

 

Marché émergent mais complexe

En attendant, plusieurs joueurs se préparent au soutien en utilisant   un  drone automatique ou sont déjà actifs avec les commandes « Drone et   Pilote ».  Elle concerne un large éventail d’acteurs différents.

D’une part, il existe nombre d’entreprises et organisations qui veulent profiter de différentes applications avec l’utilisation de drones. Il s’agit de villes qui veulent utiliser des drones d’intervention rapide pour soutenir la police et les pompiers. Dans les secteurs de la construction pour surveiller et sécuriser les chantiers.  Les entreprises du secteur de l’énergie et de télécommunication qui veulent inspecter les éoliennes, les installations photovoltaïques et les tours de radio pour déceler d’éventuels dégâts.  

D’autre part, de nombreux acteurs offrent des services dans le secteur des drones : les opérateurs qui ont certifié des pilotes, les contrôleurs de l’espace aérien réservé tels que SkeyDrone, les  contrôleurs de l’espace U, les fournisseurs de logiciels offrant des logiciels de salle de contrôle qui soutiennent les opérateurs dans la surveillance des drones, les startups encore dans la recherche et développement active dans la navigation autonome des drones au moyen de techniques d’intelligence artificielle comme le projet SIMMS de l’Université de Luxembourg, les spécialistes qui maintiennent les drones, les entreprises qui fournissent la formation, les entreprises de télécommunications qui fournissent la communication 5G nécessaire comme Proximus et les entreprises informatiques qui développent des logiciels spécialisés (par exemple, pour convertir les images capturées en modèles 3D en rapports de dommages après inspection des  éoliennes,  des ponts, …

Équipe centrale d’experts en drones

BDO voit beaucoup de valeur ajoutée pour les fournisseurs et les clients des services et technologies de drones et dispose donc d’une équipe opérationnelle qui se concentre sur cette nouvelle activité. Par exemple, les membres de cette équipe multidisciplinaire peuvent se concentrer sur le marché avec les aspects financiers et organisationnels, sur la transformation digitale avec intégration de logiciels, avec le traitement des images / données et ce faisant le développement et l’intégration de Modèles A.I, le développement des aspects financiers (Fusions et Acquisitions, Sociétés fondatrices, Financement, BPO / Comptabilité), la gestion des risques,  des aspects juridiques et en moyens humains.

« Nous prévoyons que des groupes seront formés sur ce marché en combinant toutes les technologies de drones, l’expertise opérationnelle en aviation, les logiciels spéciaux, les télécommunications et le traitement des données.   Pour de nombreuses entreprises qui veulent utiliser des drones, il n’est pas facile de suivre toutes les évolutions et les réglementations.  Nous guiderons les entreprises à la recherche d’un soutien stratégique, financier, opérationnel et technique.  Nous les aiderons à savoir si l’utilisation de la technologie des drones signifie une valeur ajoutée et comment ils pourront s’organiser au mieux. En outre, nous pouvons aider à la réalisation de leur projet », explique Walter Vanherle.