• BDO est le premier cabinet de conseil à surveiller le niveau de stress de ses collaborateurs

BDO est le premier cabinet de conseil à surveiller le niveau de stress de ses collaborateurs

25 avril 2022

L’appli enregistre leur dépense d’énergie afin qu’ils puissent la corriger à temps 

stressniveau

Le cabinet de conseil BDO lance un projet pilote visant à agir préventivement sur le bien-être personnel de ses collaborateurs. Une cinquantaine de collaborateurs porteront un FitBit au poignet jour et nuit durant six mois. Sur la base de ces données, une appli de BioRICS, un spin-off de la KU Leuven, analysera leur dépense d’énergie mentale au moyen d’algorithmes. Le projet test s’inscrit dans le cadre de la politique RH de BDO qui entend aider individuellement les collaborateurs à se sentir bien dans leur peau, tant au travail que dans leur vie privée. 
 
La moitié des Belges se déclarent stressés et 4 sur 10 déplorent ne pas pouvoir en parler avec leur supérieur hiérarchique. Comme il reste tabou, par ailleurs, d’évoquer sur le lieu de travail ses problèmes psychiques et pratiques rencontrés dans sa vie privée. Diverses études ont mis en avant ces difficultés. En mettant en œuvre cette solution, le cabinet de conseil BDO veut aider ses collaborateurs à conserver une bonne santé physique et mentale. 

« Aujourd’hui, le travail et la vie privée sont devenus indissociables. Le stress au travail, le manque de sommeil en raison d’enfants en bas âge à la maison ou de mauvaises habitudes alimentaires… Tout cela a un impact sur notre bien-être. Pour améliorer le bonheur au travail de nos collaborateurs, nous lançons ce projet pilote où la technologie aide notre personnel à visualiser leurs niveaux d’énergie. Nous pourrons ainsi donner à chacun des conseils personnalisés. C’est l’essence même de notre politique RH. », explique Wim Galbusera, directeur RH chez BDO Belgique.

 L’appli surveille le bien-être mental

Mindstretch du spin-off louvaniste BioRICS permet de mesurer le niveau de stress des collaborateurs. Un FitBit enregistre, jour et nuit, le rythme cardiaque, la température corporelle et l’activité physique des utilisateurs. Ensuite, l’algorithme de l’appli analyse comment se répartit la dépense d’énergie. Les efforts physiques sont mesurés, mais également les efforts mentaux. 

« Pour un employeur, il est particulièrement difficile d’analyser objectivement le bien-être mental et le ressort de ses collaborateurs et de déterminer ensuite une stratégie qui convienne à chacun dans l’entreprise. De nombreux managers RH doivent bien admettre que leurs programmes de bien-être ne sont pas pertinents pour tout le monde ou passent à côté de leur objectif. Ce nouvel outil de BioRICS nous aide à nous départir d’une politique de bien-être uniforme et à nous engager sur la voie d’une approche adaptée à chaque collaborateur individuel, en permettant à nos collaborateurs de mieux comprendre, sur une base scientifique, leur niveau de stress personnel et leur bien-être mental. », déclare Wim Galbusera, directeur RH chez BDO Belgique.

Clignotant rouge en cas de stress excessif

L’annonce du projet pilote chez BDO a suscité un grand enthousiasme en interne. Au total, 50 personnes y participent. Elles porteront, durant les six prochains mois, un FitBit opérant automatiquement et en temps réel. L’objectif est de maintenir le bilan énergétique en équilibre. Les utilisateurs de l’appli peuvent y consulter à tout moment la composante mentale de leur bilan énergétique et voir dans quelle mesure ils consomment ou restaurent leur énergie. Un aperçu fourni chaque jour, semaine et mois permet aux membres du personnel concernés d’identifier les déséquilibres et d’agir pour les corriger. 

« S’il y a trop de jours oranges ou rouges, un clignotant s’allume. Cela signifie que vous consommez plus d’énergie que vous en rechargez. Vous pourriez ainsi atterrir dans la zone dangereuse et vous dirigez tout droit vers un burn-out ou une dépression. Le stress et la pression mentale ne sont pas des problèmes en soi, parce que nous en avons parfois besoin pour bien travailler. Mais ils deviennent un problème lorsque nous ne récupérons pas assez. Et grâce à cet instrument, nous pouvons le voir précisément. Nous fournissons ainsi à nos collaborateurs les outils leur permettant de surveiller de près leur résistance mentale. »,  précise Wim Galbusera directeur RH chez BDO Belgique.

L’appli de mesure du stress a pour but ultime d’inciter ses utilisateurs à ajuster à temps (dès que le clignotant est à l’orange) leur vie professionnelle et privée avant qu’il ne soit trop tard.  Le management de BDO n’a aucun accès aux données individuelles des personnes participant au projet pilote. En définitive, il incombe aux collaborateurs eux-mêmes de prendre les choses en main sur la base des informations fournies par Mindstretch. Mais, au niveau agrégé, les données peuvent s’avérer utiles. Ainsi, un bilan énergétique fréquemment rouge au niveau d’une entité ou équipe spécifique indiquera à BDO l’existence d’un problème ce qui l’amènera à intervenir.